FFCP 2023 : Legend of the Waterflowers


Soon-jik, Ji-ae et les autres sont des haenyeo, ainsi que l’on appelle les plongeuses en apnée de l’île de Jeju. Gagnant leur vie en pêchant quotidiennement mollusques et coquillages à la main dans les fonds marins, ces femmes racontent leurs parcours et leur histoire commune. Elles perpétuent ainsi leurs traditions et transmettent leur savoir‑faire de génération en génération.


Les sirènes de Jeju

“La mer n’a cessé d’être un coffre des merveilles pour les habitants de la surface. Nombreux sont ceux qui s’y aventurent et encore afin de témoigner des richesses naturelles qui s’y trouvent. Koh Hee-young nous propose ainsi une virée ludique et mélancolique auprès des plongeuses haenyeo, une communauté exclusivement composée de femmes de l’île de Jeju. Entre quête spirituelle et récit intime sur la transmission, Legend of the Waterflowers nous maintient en apnée à chaque excursion.

“On enfile les tenues et les masques de plonger, on rassemble les filets de pêche et on s’arme d’un bitchang ou d’autres outils spécifiques. Des connaissances rudimentaires, essentielles, techniques, pratiques et les poumons bien remplis d’air, les haenyeo sont désormais prêtes à plonger. Elles vivent de leur pêche aux abords de l’île et restent en apnée jusqu’à sept heures par jour. Presque dix mètres les séparent de leur collecte quotidienne : conques, ormeaux, concombres de mer et autres mollusques. Et les images remontées à la surface n’ont rien à envier au royaume enchanté d’Avatar : La Voie de l’Eau. Cette nature-là est autonome et bien palpable.”

“Il a fallu six ans pour que la cinéaste Koh Hee-young rassemble ces images, afin de rendre hommage aux courageuses plongeuses haenyeo, qui arrivent peut-être au bout de leur voyage. En 2016, elle a célébré le courage de ces femmes dans son premier long-métrage Breathing Undewater. Aujourd’hui, elle est revenue avec Legend of the Waterflowers en compilant les témoignages d’une vie pas si lointaine. Et à défaut de la vivre une dernière fois, la cinéaste souhaite qu’on ne l’oublie pas.

Retrouvez ma critique complète sur Le Mag du Ciné.


Catégories :DocumentaireTags:, , , ,

Laisser un commentaire

%d